Kinshasa : le journaliste Blaise Mazanza Ikongongo s’est éteint après un accident de circulation

Le journaliste Mazanza Ikongongo Blaise Maziko, s’est éteint ce lundi à Kinshasa de suite d’un accident de circulation.

De retour d’une mission de service, la moto qui le transportait, a percuté un camion chargé des planches sur l’avenue de tourisme vers 2 heures du matin.

Ancien de télé 50, le média au travers lequel il s’est révélé dans la présentation du journal en langue nationale, où il magnifiait  » le Tshiluba ».

Blaise Mazanza fut également parmi la grande équipe qui animait le journal en continu au carré-cube en 2011 avec Jacky Ndala, avant d’être déversé à télé 50.

Responsable du service de monitoring de la presse présidentielle sous Joseph Kabila. Il a fini par intégrer la RTEDUC, Radio Télévision Thématique de l’Éducation, chaîne publique du ministère de l’EPST, où il a été chef de division et assistant du Directeur chef de service, charge des missions jusqu’à sa disparition tragique.

Né le 30 décembre 1988, Blaise Mazanza, 35 ans laisse derrière lui une veuve et trois enfants, tous en bas âges.

Reagan Shindano

You May Also Like

Kinshasa : la Fondation Steve Mabiku (Fosma) à la rescousse des vulnérables manquant de ressources pour couvrir leurs besoins de première nécessité

Assemblée provinciale de Kinshasa : 27 mois impayés, les assistants parlementaires de la législature passée indexe le comptable et sollicitent l’intervention de Félix Tshisekedi

Tentative de coup d’État en RDC : «Ils ont même introduit un drone pour repérer nos positions avant de lancer leur assaut», le témoignage de Hamida Kamerhe, épouse de Vital Kamerhe

RDC : Jean-Michel Sama Lukonde rassure la délégation syndicale de la Primature sur son implication à leurs désidératas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.