Kinshasa: l’audit sur le système de management de qualité se poursuit à la CNSSAP

Les travaux sur l’audit de surveillance au sein de la caisse nationale de sécurité sociale des agents publics de l’État (CNSSAP) se poursuivent à Kinshasa sous l’œil de l’Association Française de Normalisation (AFNOR).

Lancés depuis le 5 février dernier,par le directeur général Junior MATA M’ELANGA lesdits travaux portent sur un système de management de la qualité ISO( organisation internationale de standardisation).

Cette structure française de veille aux normes est conduite par son représentant M. Eugène Essan KOMOE, en RDC afin de vérifier le respect des exigences imposées aux membres.

Engagée dans la démarche qualité, la CNSSAP subit chaque année des audits de surveillance censés rassurer du maintien des standards exigés pour le port de la lourde responsabilité du système de management de la qualité, ISO 9001.

Il s’agira durant toute la semaine en cours des échanges, documents et autres formes de preuves à l’appui, entre l’auditeur qualité et les différents pilotes des processus qui devront affirmer ou infirmer le respect des exigences de la norme. L’auditeur devra, en fin de semaine, dévoiler son rapport de travail qui en dira long sur les différents entretiens et constats et débouchera par des recommandations.

Rappelons que la norme ISO 9001 dans laquelle la CNSSAP s’est volontairement inscrite, astreint à des exigences à la fois corsées et dynamiques qui convergent finalement à la satisfaction des clients.

Reagan Shindano

You May Also Like

Fonction Publique : l’intersyndicale nationale de l’administration publique (INAP) s’est imprégné de la Gouvernance et du Contrôle interne de la CNSSAP

Kinshasa : l’INAP salue le système de prise en charge des retraités installé à la CNSSAP

RDC: Les 8 axes des réformes engagées par la CNSSAP dans son système de contrôle ( Communiqué)

RDC : Félix Tshisekedi préoccupé par la crue exceptionnelle du fleuve Congo et instruit le gouvernement de prendre les mesures urgentes pour assurer la prise en charge des sinistrés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.