«Nous n’avons pas géré le pays selon les prescrits de la loi fondamentale», dixit Hon. Pasi Nzapamba

RDC/61 Ans de l’indépendance : «Nous n’avons pas géré le pays selon les prescrits de la loi fondamentale», dixit Hon. Pasi Nzapamba

A l’occasion du 61 ème anniversaire de l’accession à l’indépendance de la République Démocratique du Congo, les réactions ne cessent de tombée sur la marche du pays depuis 1960. Après seule du président de la République Félix Tshisekedi, c’est le tour de l’Honorable Pasi Zampamba qui a remis en cause la responsabilité de l’homme congolais sur le sous développement qui gangrène les couches sociales lors d’une interview accordée à la rédaction de patrienews.

«Jusque-là, nous avons acquis une indépendance politique et non celle qui confère l’autonomie économique, Justement parce que la précipitation  de l’homme congolais a occasionné une forte corruption de l’homme noir par les colonisateurs», a-t-il clarifié

Les Congolais voulaient l’indépendance toute suite et les Belges  l’on voulu dans 30 ans. C’est donc un des éléments qui a conduit  à la manipulation des noirs pour s’insurger contre son frère noirs. En analysant de très près les soubassements de cette manipulation, vous conviendrez avec moi qu’il s’agissait là, d’une corruption.

D’ajouter, bien que devenu indépendant, nous n’avons pas gérer le pays selon les prescrits de la loi fondamentale et d’autres textes y afférents. Nous avons plutôt mêlés des sentiments notamment liés au clientélisme, au tribalisme, au népotisme et surtout au culte des personnalités à l’exemple de Fatshi Béton. a fait savoir, Honorable Pasi  Zapamba avant de saluer la mémoire de Patrice Emery Lumumba, héro national.

Par ailleurs, il invite les congolais d’aider le président Félix Tshisekedi a pouvoir rétablir la paix à l’est et à lutter contre les anti-valeurs.
Pour Jean-Pierre Pasi Zapamba, le 61ème anniversaires de l’indépendance doit être en principe, un moment d’évaluation et d’interpellation sur le plan intellectuel.

« Nous devons poser la question qu’avons nous fait de ce que le colonisateurs nous a laissé pour être à mesure de faire le compte à la République», a-t-il conseillé pour un nouveau départ de la République Démocratique de Congo

Arnold Nzita Bodi

You May Also Like

Ass. Nat: Léon Mondole appelle les Députés à soutenir la proposition de loi portant régime spécial de sécurité sociale des agents publics de l’État

Lubumbashi : Fifi Masuka encourage la jeunesse Katangaise à pérenniser l’œuvre de Baba Kyungu wa Kumwanza

Lubumbashi : Jacques Kyabula émet le vœu de voir Kyungu Wa Kumwanza élevé à titre posthume au rang de grand cordon dans l’ordre national

Lubumbashi : le Chef de l’État, Félix Tshisekedi s’est incliné devant la dépouille mortelle de Baba Kyungu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *