RDC/fonction publique : Un protocole d’accord signé entre deux factions rivales des syndicalistes de l’INAP sous la médiation du ministre Jean-Pierre Lihau

Le salon bleu du premier niveau de l’hôtel du gouvernement a servi de cadre ce lundi 14 juin à réunir deux ailes rivaux de l’INAP( inter-syndical national de l’administration publique) dont un dirigé par M. Fidel Kiyangi et l’autre par M. Bienvenu Mulenda.

Ces assisses qui a réuni les 60 membres de ces deux branches syndicales, elles ont débouché par la signature d’un protocole d’accord signé entre les agents des carrières de services publics de l’État congolais, sous la médiation du vice premier ministre et ministre de la fonction publique Jean-pierre Lihau.

Prenant la parole en premier lieu après l’accord, M. Fidel Kiyangi a tenu à éclairer certains points sombres de l’administration publique et ses aléas, tout en précisant le caractère familial qui caractérise les agents et fonctionnaires de l’État, ainsi que leur remerciements à l’endroit du premier ministre et du président de la République.

Ça serait ingrat de notre part de ne pas dire un mot à ce moment ici, nous rendons grâce à l’Éternel qui a su qu’il y’aura ce moment présent dans notre parcours, nous remercions aussi le chef de l’État, son excellence Félix Tshisekedi Tshilombo pour son choix à votre personne pour mettre un terme à cette situation et son choix également au premier ministre Sama Lukonde, vous allez transmettre pour nous  excellence nos remerciements à ces deux autorités du pays“. A-t-il lancé d’entrée M. Kiyangi

Il poursuit également dans la même ligne.

Nous vous rassurons que nous ne menagerons aucun effort pour vous accompagner dans la modernisation, la réforme et le rajeunissement de l’administration publique, vous pouvez compter sur le 60,mais dans un esprit de dialogue gagnant gagnant, nous vous accompagnons et vous vous accompagner les agents, parceque excellence si nous vous accompagnons et que les agents et fonctionnaires ne sont pas accompagner par vous, nous devenons des syndicalistes jaunes, le dialogue doit être gagnant gagnant c’est-à-dire vous êtes le premier défenseur de nos problèmes, vous avez des lourdes responsabilités“.

Le président Fidel Kiyangi Matangila a chuté par rappeler au ministre et à l’audience le besoin des agents.

l’INAP est une et indivisible, les marmites sur un étalage peuvent s’entrechoquer mais il ya lieu de remettre chaque marmites à sa place et c’est ce que nous venons de faire, si nous avons dit mauvaise fortune, bon cœur c’est pour les élections, le gouvernement doit organiser les élections, si non le travail que vous venez de faire connaîtrais une panne, nous avons besoin des élections“.

Au sortie de ses assis, le président Bienvenu Mulenda a tenu à préciser devant la presse

C’est un exploit, parcequ’hier il était impossible qu’on puisse nous réunir et Dieu merci, nous avons été séduit par les interventions du ministre et dans la vie chaque chose à son temps, il ya un temps de la bagarre et un temps pour la paix, nous disons ensemble pour la défense des agents des carrières de services publics de l’État. ( …) Vous avez suivi, nous n’avons plus brandit les préalables qui étaient liés à cette division, nous avons dit qu’on enterre tout, pourvu que les morceaux se recolle et qu’on aillent de l’avant. Nous nous sommes fait confiance cette-fois et on suppose que celà doit être scellé dans le texte qui règlemente les comportements des uns et des autres.

Reagan Shindano

You May Also Like

Les Warriors de Sama Lukonde en séminaire de renforcement de capacités

Élections 2023 : Le regroupement politique AAB se range en ordre de bataille

«Nous n’avons pas géré le pays selon les prescrits de la loi fondamentale», dixit Hon. Pasi Nzapamba

PRIMATURE : Les familles Chebeya et Bazana implorent la justice de faire son travail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *