RDC-reforme de la CENI : Martin Fayulu « il faut les réformes avant les élections en 2023 »

La salle de conférence Boboto a servi de cadre ce samedi 20 mars 2021, là où le présidium de Lamuka entre autres Martin Fayulu et Adolphe Muzito ont brossé ensemble la proposition des réformes sur la loi portant organisation et fonctionnement de la CENI.

Dans son exposé des motifs, la loi proposée par les membres du présidium de Lamuka fait le constat amère après trois cycles électoraux n’ayant aucunement exprimés la volonté souveraine du peuple c’est-à-dire 2006, 2011 et 2018.

Dans une salle pleine des manifestants de Lamuka, le candidat malheureux de l’élection de 2018 a brandit la constitution devant les manifestants en reppellant l’article 64, pour mettre hors d’État de nuire quiconque qui voudrait s’accaparer du pouvoir.

À la question de savoir son avis sur le prétendu recensement avant les élections en 2023, Martin Fayulu n’est pas passé par le dos de la cuillère :
 » il n’y aura pas de recensement avant les élections en 2023 ». A-t-il répondu

Reagan Shindano

You May Also Like

URGENT : AUGUSTIN KABUYA RECONDUIT INFORMATEUR !

RDC : “(…) Nous venons de passer à la deuxième étape en nous déclarant officiellement et solennellement, avec nos 8 députés, comme membre de la majorité parlementaire pour accompagner le Chef de l’État à son deuxième quinquennat”, dixit Jean Jacques Mpanga

Félix Tshisekedi : »Je ne veux pas de négociation avec cette coquille vide, qui est le M23. »

Consultations : “ Nous avons pris cet engagement et avons signé un document qui confirme notre appartenance à l’Union sacrée jusqu’aux élections de 2028”, dixit Christophe Mboso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.