Kinshasa : Journée mondiale du Pharmacien, Rossy Nkongolo appelle l’État à prendre ses responsabilités

A l’occasion de la célébration de la journée mondiale du Pharmacien, le conseil de l’ordre des Pharmaciens de Kinshasa s’engage à mener une lutte afin que le secteur pharmaceutique soit assaini. Ce dernier dit non aux pratiques peu rationnelles des ONG, et l’immixtion des médecins dans la profession du pharmacien.

Au cours d’une conférence ténue ce semedi 25 septembre 2021, au chapiteau du collège Boboto dans la commune de Gombe.

A cette occasion, les orateurs ont éclairé l’opinion publique non seulement sur les rôles du Pharmacien mais aussi sur l’éthique et la déontologie à tous les niveaux, plus particulièrement dans la société.

« Un pharmacien est un dispensateur capable de garantir la sécurité du patient, c’est un acteur principale dans la sécurisation de circuit du médicament, il intervient partout dans la santé publique, » renseignent un pharmacien présent dans la conférence

Et d’ajouter, « Les défis auxquels nous nous heurtons dans la province, c’est par rapport à l’exercice illégale de la pharmacie, on ne connaît pas la place d’un pharmacien dans l’exercice de son métier. C’est pour cette raison que vous constaterez que le secteur pharmaceutique à Kinshasa est ténue par les non Pharmaciens qui ne respecte pas les normes du secteur, et ça c’est un danger parce qu’il y a une répercussion sur la qualité de médicaments qu’ils gèrent, raison pour laquelle cette conférence était pour sensibiliser la population par rapport aux rôles du Pharmacien à tous les niveaux, » renseigne t-il

“Cette conférence a eu pour objectif, d’éclairer l’opinion publique sur les rôles du Pharmacien et la place qu’il occupe dans la société. Il appelle le gouvernement à prendre leur responsabilité afin d’instaurer de l’ordre dans leur secteur. A-t-il conclu

Pour sa part, Rossy Kongolo président de l’ordre des pharmaciens de Kinshasa, “La déontologie c’est l’âme du pharmacien, ôte en lui l’aspect commercial dans l’exercice de sa profession. C’est pourquoi nous disons, le pharmacien a une âme, l’éthique et la déontologie. J’estime qu’à ce stade après plusieurs rappels, le gouvernement doit faire sont travail car, les normes et les textes réglementaires sont édictés et signé par le ministre de la santé. A-t-il dit au micro de patrienews.net

Avant d’annoncer, le congrès national qui sera organisé du 6 au 10 octobre à Kinshasa.

Signalons que cette conférence a connu la participation des plusieurs autorités publiques, notamment les membres de l’inspection générale de la santé et le représentant du ministre provincial de la santé, excellence Liza Nembalemba.

Francis Luende

You May Also Like

Santé: Jean-Michel Sama Lukonde prêche par l’exemple à se faisant vacciner contre la COVID-19 au Clinique Ngaliema

Le Premier Ministre Sama Lukonde a lancé les travaux de la Table ronde sur la vaccination contre la Covid-19 en RDC

Kinshasa : Inauguration imminente du centre hospitalier ” Ilanga Bakonga Reagan” à Limeté

RDC/ Santé : l’OMS dispose 50 milliards USD qui sera injecté au bénéfice des pays en développement sous forme des dons pour vacciner 30% de la population d’ici fin 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *