Kinshasa : Condamné à mort dans l’affaire de kidnapping, Big Boys brise la glace depuis la prison centrale de Makala

Kinshasa : Condamné à mort dans l’affaire de kidnapping, Big Boys brise la glace depuis la prison centrale de Makala

Condamné à mort et détenu au centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa, le recidiviste Big Boys se déchaîne depuis sa cellule d’où il a fait des révélations accablantes sur l’affaire laquelle il continue d’accroupir en prison.

Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, le condamné à mort revient à sa charge et accuse plusieurs autorités civiles et militaires dont le Général Sylvano Kasongo, de vouloir couvrir le trafic d’organes derrière les enlèvements. Big Boys accuse sans tergiverser, le General Sylvano Kasongo d’être leur complice dans ce réseau des kidnappeurs.

« (…) Je reconnais que je suis un grand voleur seulement je n’ai jamais tué quelqu’un moins encore opéré dans le trafic des organes. Seulement une fois, nous avons opéré avec le vieux JB ( un contact du général Kasongo) et les personnes Kidnappées ont été acheminées dans un chantier de l’ancien commissaire provincial de Kinshasa (…) », peut-on entendre dans la vidéo qui circule dans les réseaux sociaux.

Par ailleurs, la même source renseigne que Reda l’une des Condamnés à mort a été clandestinement acheminée vers l’Afrique du Sud, l’une des promesses qui lui a été faite aussi mais seulement ces bourreaux ont compris qu’il risquerait de mettre sur la place publique, leurs secrets qu’ils considèrent « secret d’État ».

Craignant pour sa sécurité, le détenu Big boys lance un appel au chef de l’État ,Felix Tshisekedi et promet de divulguer les noms de toutes les autorités qui sont impliquées dans le trafic d’organes en RDC.

Narcisse Ntumba

You May Also Like

Afrique du Sud : un attaché du ministère de défense de la RDC détourne plus de 2,5 millions USD destiné à l’achat des armes

Nord-Kivu : L’armée annonce l’arrestation d’un groupe composé des politiciens et citoyens qui collaborent en faveur de l’armée rwandaise

Guerre à l’EST de la RDC : Tombés dans une embuscade sur les collines de Murambi, les Wazalendo dénoncent la complicité de la MONUSCO

Liberté de presse : Après son analyse pertinente sur la megestion de Gentiny Ngobila, Rebecca Bilendo et sa famille portées disparues

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.