RDC-PRECOP27 : « L’Afrique pollue moins mais subit les effets néfastes du changement climatique », Stéphanie Mbombo

RDC-PRECOP27 : « l’Afrique pollue moins mais subit les effets néfastes du changement climatique », Stéphanie Mbombo

Elle l’a dit devant la presse ce lundi 03 octobre 2022, lors de l’ouverture des travaux préparatoires de la COP-27, qui aura lieu à Charm El-Cheikh, en novembre prochain, en Égypte.

Ce forum international sur le climat qui parviendra à un consensus autour de diverses questions, notamment celles relatives aux financements et aux questions cruciales pour de nombreux pays insulaires en développement, en pertes et préjudices, Mme Stéphanie Mbombo met en cause la responsabilité des pays pollueurs sur le respect de leurs engagements face à la crise climatique.

Estimant qu’il est temps d’arrêter de parler plutôt que d’agir, la présidente national du CRIC estime par ailleurs que, l’afrique pollue moins mais subit injustement les effets néfastes du changement climatique.

Une cérémonie d’une portée historique pour la RDC, « Pays solution », ce sommet selon Stéphanie Mbombo, s’inscrit dans le cadre de l’exécution de la vision du chef de l’État, Félix Tshisekedi, dans sa politique de lutter contre le réchauffement climatique. Il est le premier président congolais a pouvoir faire le lobby sur le climat et a pris conscience du rôle important que la RD Congo joue au niveau international.

Et l’organisation de la PRECOP27 par la RDC traduit la dynamique de la diplomatie que mène le chef de l’État et aussi la capacité du gouvernement à pouvoir l’exécuter et l’allocution du premier ministre sur la transition écologique et l’énergie renouvelable en est d’après Stéphanie Mbombo, la preuve irréfutable.

Il appert que, les populations congolaises surtout celles qui vivent dans les milieux ruraux, doivent savoir que la protection de la planète va de leur intérêt car, selon Stéphanie Mbombo, les vrais enjeux c’est d’avoir une énergie verte capable de palier à chaque changement climatique.

Pour lutter contre le réchauffement climatique, le cercle des réformateurs et intègres du congo (CRIC), parti où Mme Stéphanie Mbombo préside, a l’environnement comme l’un des cinq piliers. Raison pour laquelle l’énergie solaire supplie à l’énergie électrique dans les offices du parti.

Narcisse Ntumba

You May Also Like

Diplomatie: Paul Kagame réponds à FATSHI et l’accuse de vouloir reporter les élections de 2023

Situation sécuritaire à l’Est de la RD Congo, le président João Lourenço séjourne à Kinshasa

COP-27 : Un tête à tête en huis clos entre Jean-Michel Sama Lukonde et le Président Polonais Andrzej Duda à Charm El-Cheikh

COP 27-Egypte: Le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde défend la position de la RDC comme pays solution

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.