Clôture de la table ronde basée sur la gouvernance minière en RDC, Ir Cless Muepu appelle les autorités à faire respecter les textes

Clôture de la table ronde basée sur la gouvernance minière en RDC, Cless Muepu appelle les autorités à faire respecter les textes

Les assises de la Table ronde basée sur la Gouvernance Minière s’est clôturée ce jeudi 26 Mai 2022 à Kinshasa, la capitale de la République du Congo à Roméo Golf.

Prenant part à la fin de ses assises, le Directeur Provincial de la CEEC sud-Kivu, Cless Muepu Katombe , évoque la responsabilité de l’État de veiller sur le respect des textes et la réévaluation de la commission nationale de la lutte contre la fraude minière qui selon lui, c’est absurde de renouveler les agréments à des comptoirs et entités qui ne produisent rien en réalité.

« Il ne faudrait pas qu’ils se servent des textes de la République pour occasionner la fraude. C’est au service de pouvoir redynamiser comme on aussi demander de pouvoir réévaluer la commission nationale de la lutte contre la fraude minière« , a souligné le directeur provincial de CEEC sud-Kivu avant de rappeler que la CNCL est une synergie qui englobent tous les services de l’État qui ont pour objectif, la lutte contre la fraude minière.

Par ailleurs, Mr Cless Muepu évoque la nécessité de raffiner l’or en République démocratique du Congo. Un projet de Congo Gold qui selon lui, va certainement résoudre la problématique liée à la teneur de l’or qui traversait nos frontières avec une valeur très faible.

« On se plaint que notre Or est raffinée à l’étranger et maintenant que Congo Gold vient d’installer une raffinerie au niveau du Sud Kivu, c’est un projet à encourager et l’État doit l’accompagner. parce qu’au moins avec cette raffinerie, on va donner une valeur ajoutée à notre or ».

Et d’ajouter : « Présentement l’or qui quitte notre pays a toujours un faibles teneur soit 94 soit 95, or, avec cette raffinerie, l’or ne quittera plus la République sans avoir une forte teneur soit 99,… c’est une valeur ajoutée et c’est ce qui va donner beaucoup de moyens à l’État congolais« . Tranche le Directeur Provincial tout en soulignant que c’est à l’État de pouvoir accompagner ce projet avec de textes qui interdisent l’exportation de l’or sans être raffiné en RDC.

Concernant les réformes apportées dans ce secteur, Cless Muepu estime que la responsabilité revient à l’autorité de pouvoir traduire les recommandations de ces assises en acte.

« Le fait que nous avons fait des recommandations c’est à l’autorité de pouvoir traduire les recommandations à l’acte. Je pense que nous, nous avons fait notre part, reste à Madame la ministre de faire la sienne« , a-t-il conclu.

Narcisse Ntumba

You May Also Like

Équateur : l’ISDR-Mbandaka à la conquête du terrain estudiantin

ATIPIK TV, LA CHAINE DE TELE QUI PROMET DE DIRE TOUT HAUT, CE QUE LES AUTRES PENSENT TOUT BAS

Lualaba : le nouvel El Dorado congolais confronté à l’exode des jeunes

Nécrologie : Hommages du chef de l’État au Colonel MAHINA BITSHILO Ferdinand

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.