Journée Internationale de la Liberté de la Presse : le contrat de travail et l’accès à l’information au centre des préoccupations du COJEC

Journée Internationale de la Liberté de la Presse : le contrat de travail et l’accès à l’information au centre des préoccupations du COJEC

À l’occasion de la célébration de la journée internationale de la liberté de la presse célébrée le 3 mai de chaque année à travers le monde, le Collectif des journalistes et éditeurs du Congo, COJEC en sigle, a le réel plaisir de joindre sa voix à celle d’autres organes de presse de la RDC épris de paix et de justice pour le bien-être des professionnels de l’image, du micro et de la plume.

En ce jour anniversaire, les journalistes congolais méditent sur leur sort et déplorent le calvaire souvent subi par les chevaliers de la plume, dans les reportages et autres manifestations officielles qui se soldent très souvent par la confiscation, l’endommagement ou la perte des matériels dont caméras, téléphones, dictaphones, etc.

Sur un autre tableau, les journalistes congolais sont parfois expédiés en prison pour des simples délits de presse.
Aujourd’hui que nous sommes à l’heure du numérique, les journalistes congolais sont butées d’accès au numérique et les rares qui peuvent avoir accès à cet outil éprouvent des difficultés d’accès à l’internet.

Selon les amis de la presse écrite, le pays est tellement en retard qu’il y a inexistence d’imprimerie numérique à moindre coût. En outre le journaliste congolais vit dans la précarité car sans contrat de travail dans la plupart des maisons de presse. La problématique d’accès à l’information et la liberté d’expression est quasi inexistante en RDC et ne permet aux professionnels des médias de bien prester

Bref, les derniers états généraux de la communication et médias nous ont laissé sur notre soif au point que tout n’as pas été dit et discuté… Ce qui a pour conséquence avant les états généraux de la communication et médias est égal à après les états généraux de la presse.

Tout en restant confiant en l’avenir, le COJEC pense que la célébration de la journée internationale de la liberté de la presse est un moment propice pour faire entendre la voix des professionnels des médias opprimés de la RDC aux autorités du pays.

Que Vive la journée internationale de la liberté de la presse !
Que Vive le COJEC !
Que Dieu vous bénisse.

Pour COJEC
Michael Bakemba
Président

You May Also Like

L’Assemblée Provinciale a voté l’édit portant dispositions générales applicables aux funérailles dans la ville de Kinshasa

Primature: Le chef du gouvernement lance un atelier qui défend les droits des personnes handicapées  

Clôture de la table ronde basée sur la gouvernance minière en RDC, Ir Cless Muepu appelle les autorités à faire respecter les textes

Primature: Une délégation des députés provinciaux de Lomami fait part au Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde de la création par le Pape François d’un nouveau Diocèse dans leur province 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.