SNEL/ Congo Centrale : plusieurs vies en danger suite au projet de construction du barrage hydroélectrique Inga 3

SNEL/ Congo Centrale : plusieurs vies en danger suite au projet de construction du barrage hydroélectrique Inga 3

Les membres de la communauté locale refusent catégoriquement le projet de construction du barrage hydroélectrique Inga 3 élaboré par la société nationale d’électricité. Les membres de cette communauté disent d’avoir toujours resté ferme en ce qui concerne l’aboutissement de ce projet dans leurs sol mais cela n’a jamais été pris en compte, il y a quand-même l’exécution.

Un entretien a eu lieu ce mercredi 26 août pour cette affaire à matadi, les Communautés locales d’Inga, représentées par les ayant-droits fonciers et quelques responsable de mouvement associatif locaux, réclament l’implication du président de la République car cela pourrait être fatale pour les habitants qui vivent dans cette zone plus de 37 000 vies seront en jeu à l’exécution de ce projet d’Inga 3.

Le président des notables a fait entendre, les barrages hydro-électriques Inga 1 et Inga 2 ont été construits au détriment des communautés locales de l’agglomération Inga, située dans le territoire de Sekebanza.

Selon lui, l’Etat Congolais s’est accaparé des terres actuellement attribuées à la société nationale d’électricité (SNEL), laissant ainsi six clans de cette agglomération sans terre et sans indemnités. En ce qui concerne la population d’Inga qui vive de la pêche, de l’agriculture et du commerce, la construction de deux barrages électriques à savoir Inga 1 et 2, a eu un impact négatif sur leur bien-être. Ces communautés locales disent vivre aujourd’hui dans la précarité. Et très peu d’entre eux ont réussi à bénéficier des emplois permanents générés par ces deux barrages.

Selon l’agence pour le développement du projet de construction du barrage hydro-électrique Inga 3, il faudra déplacer plus des 37000 habitants pour pouvoir exécuter ce projet. Les habitants d’Inga craignent qu’il n’y ait pas de plan de relocalisation clair, rapporte la Radio Okapi.

Le responsable de l’association des pêcheurs d’Inga, Albert Tona, présent à la rencontre, estime pour sa part que la construction d’un 3ème barrage électrique aura aussi un impact sur l’écosystème aquatique. Elle va amplifier la carence des poissons. La Communauté demande l’analyse profonde du chef de l’Etat dans ce projet afin d’éviter l’irréparable. 

Exaucée Kodia :

Lire aussi :

Leave a comment