Sainte-Thérèse : « J’avais bel et bien raison de traiter de Patin, Félix Tshisekedi… Les preuves sont belles bien là», dixit Martin Fayulu

Sainte-Thérèse : « J’avais bel et bien raison de traiter de Patin, Félix Tshisekedi… Les preuves sont belles bien là», dixit Martin Fayulu

Face à la recrudescence de l’insécurité à l’Est du pays, l’incursion des armées étrangères sur le territoire national ainsi que la dégradation du tissu socioéconomique qu’impose actuellement une vie de précarité à la population congolaise, l’ancien candidat au scrutin présidentiel de décembre 2018 fustige l’incompétence et l’apathie du pouvoir actuel.

Devant une foule immense sur le terrain Sainte Thérèse, le président de l’Ecidé, l’un des membres du présidium de Lamuka, Martin Fayulu Madidi réaffirme à haute voix la qualification qu’il a attribué l’autre fois au président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi.

« L’autre fois, je l’ai qualifié d’un patin les gens croyaient que j’ai plaisanté et aujourd’hui n’est-ce pas les preuves sont palpables? » a-t-il interrogé la foule qui, en son tour n’a pas fait cadeau à l’actuel chef de l’État.

Comme cela ne suffisait, le commandant du peuple promet pendant son discours des actions des grandes envergures au cas où les dirigeants actuels s’hasarderaient de dicter sa loi macabre au peuple congolais.

« […] C’est ici que je lance appel à tous les congolais de Diaspora, de nous venir en aide lorsque nous allons assiéger le palais du peuple jusqu’à ce que ce gouvernement démissionne […] », a-t-il souhaité avant de faire savoir que tous les manœuvres dilatoire du pouvoir en place ne seront même englobés ni par lui moins encore la population.

Indigné par le système politique actuel caractérisé par une nonchalance avérée, où les nominations des Juges de la cour constitutionnelle sont négociées par les appels téléphoniques, Martin Fayulu Madidi trouve cette pratique est incommode pour un État digne des droits.

« Faute de la légitimité et l’incohérence au sein de la fameuse coalition (FCC-CACH), Félix Tshisekedi cherche à protéger son pouvoir en nommant et remplaçant les juges de la cour constitutionnelle en plein mandat. est-ce une telle aventure, vous allez l’admettre ? », interroge à nouveau les militants de Lamuka président sur le terrain Sainte Thérèse, qui ont rencontré ses attentes.

A l’en croire, le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo vient d’effectuer quelques changements à l’appareil judiciaire d’où les nominations des Juges de la cour constitutionnelle n’ont pas fait l’unanimité avec son partenaire politique.

Par ailleurs, la communication téléphonique en sourdine de Lambert Mende l’un des Hauts Cadres du Front Commun pour le Congo (FCC) et le secrétaire de son parti politique CCU a exposé sur les toits, l’instrumentalisation et la personnification de la cour constitutionnelle qui est la haute cour de la République.

Narcisse Ntumba.

Lire aussi :

Leave a comment