Rutshuru : la recrudescence de l’insécurité, la société civile appelle les autorités a réévalué les opérations militaires

Rutshuru : la recrudescence de l’insécurité, la société civile appelle les autorités  a réévalué les opérations militaires

Après l’assassinat par balle de quatre personnes d’une même famille par des hommes non autrement identifiés Mercredi 16 septembre dans la cité de Kiwanja, la coordination territoriale de la société civile, forces vives de Rutshuru, exige au gouvernement, la réévaluation des opérations militaires menées par les forces loyalistes dans cette région depuis plus de deux ans maintenant.

Selon le président de ce mouvement citoyen, Jean-Claude Bambanze, en dépit des opérations en cours dans cette partie du territoire, c’est incoscevable de vivre cette augmentation de cas des kidnappings, des meurtres, d’assassinats des civils, viols et autres atrocités contre des civils. 

 « Nous apprenons quand-même que les FARDC font des opérations mais ce qui est vraiment inquiétant est que malgré toutes les opérations nous ne voyons pas des résultats escomptés de ces opérations. Et cela n’empêche pas les groupes armés d’opérer comme ils veulent. Au niveau de la société civile, nous pensons qu’il est important qu’on fasse une évaluation de ces opérations pour pouvoir voir pourquoi toutes ces opérations-là ne permettent pas la sécurisation de notre population », se plaint Jean-Claude Bambanze.

Le porte-parole de l’armée au Nord-Kivu, le major Ndjike Kaiko, sollicite encore l’implication de la population et celle de la société civile de Rutshuru en général pour le succès des opérations que mène l’armée dans la zone. Confère la Radio Okapi.

Cette requête est consécutive à la persistance de l’insécurité dans le territoire de Rutshuru.

Narcisse Ntumba

Lire aussi :

https://patrienews.net/2020/09/15/rdc-michel-okongo-denonce-la-cession-sournoise-dune-partie-du-territoire-aux-rwandais/

Leave a comment