Rdc / Marche de soutien aux institutions : l’honorable Mamie Agugba s’insurge contre toutes réunions en sourdine tendant à dissoudre le parlement et à violer la constitution.

Rdc / Marche de soutien aux institutions : l’honorable Mamie Agugba s’insurge contre toutes réunions en sourdine tendant à dissoudre le parlement et à violer la constitution.  

l’honorable Mamie Agugba avec sa base de Kinshasa après la marche de soutien des institutions

Dans un cadre pacifique choisi pour apporter leur soutien indéfectible aux institutions de la république, et d’appeler à la non violation des acquis de la coalition au pouvoir, ce jeudi 23 juillet, la ville de Kinshasa était en ébullition.

Les cadres, militants et sympathisants regroupés au sein de la famille politique de l’Alliance des travaillistes pour le développement (ATD) ont pris,  très tôt d’assaut, les rues de la capitale dans une marche Pacifique encadrée par les éléments de la police nationale organisée par le FCC.

L’élue de la circonscription électorale de Gemena au Nord-Ubangi, Mamie Agugba de l’Alliance des travaillistes pour le développement (ATD), dont l’autorité morale est le leader incontesté José Makila, a affiché sa participation intégrante avec sa base des femmes Kinoises à cette marche qui a gardé tout son sens pacifique et en se soldant sans casse ni autre dégât enregistré.    

Pour la députée nationale Mamie Agugba, c’est pour soutenir les institutions de la république que nous avons marché contre toute tentative de la dissolution du parlement par une pétition déjà lancée par ceux qui veulent les troubles dans le pays car dit-elle, nous avons été élue par le peuple.

Par ailleurs, l’élue de la circonscription électorale de Gemena estime que le dialogue reste un cadre favorable pour pallier à toutes les divergences qui résultent de la coalition surtout qu’il ne manque jamais des problèmes où, il y a des hommes et la lumière jaillit toujours, après le choc d’idées.

« Il y a toujours des problèmes, mais c’est en discutant entre nous que l’on arrive à trouver des solutions. Nous avons besoin d’un dialogue », a proposé la députée nationale.

Ce que nous voulons c’est quoi ?  S’interroge-t-elle avant d’éclairer sa lanterne en réitérant son vœu sur le dialogue entre les parties prenantes avec transparence.    

« Nous voulons que les gens se mettent ensemble sur la table et s’il  y a un problème, on discute. Notre démarche est focalisée sur dialogue. Nous ne voulons des réunions en sourdines pour déstabiliser les institutions du pays, nous avons besoin de la transparence », a fait savoir Mme Mamie Agugba avant de décrire combien était fort le sacrifice de leurs électeurs.    

 « Dissoudre le parlement c’est marcher sur le sacrifice des paisibles citoyens congolais qui nous ont voté sous la pluie, voilà pourquoi nous disons non à cette pétition et Il n’y a pas question de déstabiliser tout ce que le peuple congolais a construit au sacrifice de son sang…», d’un ton fort, regimbe l’élue de la province de Nord-Ubangi et cadre de l’ATD avant d’insinuer qu’elle est accompagnée des mamans de Kinshasa qui soutiennent sa vision.

Il est important de croire que tous les signaux sont verts pour un dialogue exclusif  entre les membres de la coalition au pouvoir afin de trouver des variances à leurs contraintes qui hypothèque l’avenir des citoyens congolais.  

Narcisse Ntumba.

Lire aussi :

Leave a comment