RDC : FCC cible des attaques, Néhémie Mwilanya promet des réponses proportionnelles au CACH et LAMUKA.

Après des violentes manifestations populaires constatées ce deux jours dans la capitale sur la proposition des «lois Minaku-Sakata», le coordonnateur du Front Commun pour le Congo (FCC), Néhémie Mwilanya a, dans une communication de ce jeudi 25 juin, promis des réponses proportionnelles aux plateformes ayant donné cet ordre.

Face à la presse, le coordonnateur de la plateforme chère à Joseph Kabila, attribue ces actes de vandalisme commis à Kinshasa aux militants de l’UDPS et de LAMUKA et promet de réserver des réponses proportionnelles au niveau judiciaire, parlementaire et politique.

«Trop c’est trop !!! ces actes inquiétants deviennent récurrents» affirme avec amertume l’ancien directeur de cabinet de Joseph Kabila president honoraire.

Cependant, Néhémie Mwilanya fait savoir que, le FCC condamne et dénonce de la manière la plus ferme et énergique tous les actes prémédités de vandalisme dont sont victimes les hauts responsables, chefs de partis et regroupements de sa plateforme.

Entre temps, le PPRD estime que si la coalition n’est pas jugée utile par les partenaires du CACH, qu’ils le disent ouvertement et qu’ils appliquent la cohabitation dans le respect de la constitution.

L’avenir nous en dira certainement plus à ce sujet.

Narcisse Ntumba.

Leave a comment