RDC : Extermination des congolais à Banyali Kilo dans le territoire de Djugu en Ituri

RDC : Extermination des congolais à Banyali Kilo dans le territoire de Djugu en Ituri

« Si pour la covid-19, la République s’est mobilisée et pourquoi pas pour les tueries en Ituri où vivent aussi des congolais », a supposé l’honorable Fabrice Bandenonga

En sa qualité de député nationale, Fabrice Bandenonga attire l’attention du gouvernement et de la communauté internationale sur les exactions en Ituri dans le territoire de Djugu où, un plan d’extermination de la race Banyali vivant dans le secteur Banyali Kilo se peaufine.
L’élu de Djugu hausse le ton quant à ce et invite le Président de la République de mettre tout en œuvre pour ramener la paix et la quiétude aux paisibles citoyens de ce coin du pays.
« Nous l’avons dit à son temps et nous continuons à le dire, qu’une simple décision pour l’État de siège à Djugu suffirait à maitriser la situation… Il y a plus de 1000 personnes tuées, plus d’un million de déplacés internes, plus de 500 Milles congolais qui ces sont réfugiés vers l’Ouganda Voisin et en tant que Député national élu de Djugu, je viens pour la ieme fois fustigé et cela de manière insistante, la situation sécuritaire dans cette partie du pays » a déclaré l’élu de Djugu devant presse à partir de Kinshasa.
Dans l’entre temps, le déploiement additionnel des militaires, de la logistique pour appuyer les opérations ainsi que l’envoi d’une délégation pour pacifier la région n’ont pas empêcher à la milice de CODECO de multiplier des incursions sanglantes précisément dans le secteur de Banyalikilo où, le 19 Août dernier vers 19h…Heures locales, deux personnes ont été tués suite à une incursions des assaillants à Kilo Mission. Cette même scénario s’est produit dans le village de Penge toujours dans le secteur de Banyalikilo où 4 personnes ont été tués aussi des maisons incendiées. Bien avant cela, Bunzenzele a connu un événement malheureux où des gens ont été brûlés vifs dans des maisons suite à l’incursion de la CODECO.
Autre fait se produit à Mayolo où plus de 15personnes ont été tués, il y a eu même la tête d’une personne qui a été décapitée et mis sur le plat.


Face à cette recrudescence de tueries, l’honorable Fabrice Bandenonga dit être prêt à disponibiliser les éléments qui prouvent ces exactions de déplore le fait que, depuis l’envoi de cette délégation ainsi que l’appui des hommes et de la logistique sur le terrain, la situation s’est aggravée.
« Nous enregistrons plus de 80personnes tuées depuis que le Président de la République a renforcé les moyens de défense, cela sous entend que des mécanismes objectifs doivent provenir du gouvernement et finir avec cette milice », a fait savoir l’honorable Fabrice Bandenonga.

Estimant que seul le retour de la paix pourra justifier les résultats à l’appui dans les efforts du Gouvernement, l’élu de Djugu attend voir dans le plus bref délais, que les gens qui ces sont déplacés vers Bunia puisse rentrer dans leur milieu habituel afin de travailler pour que la république avance.

Arnold Nzita.
Lire aussi :

Leave a comment