EPST: Bientôt une loi pour accompagner la gratuité de l’enseignement de base en RDC

 EPST: Bientôt une loi pour accompagner la gratuité de l’enseignement de base en RDC.w

Ce jeudi 22 octobre 2020, une
Proposition de loi portant modalités de la gratuité de l’enseignement de base et de l’accès obligatoire à l’éducation de base en République démocratique du Congo a été déposée au bureau de la chambre basse du parlement, par le député national Amato Bayubasire.
   
Se confie à la presse, l’élu du territoire de walungu, Amato Bayubasire auteur de ce texte a, dans son speach fait savoir aux professionnels des médias que cette proposition de loi est venue juste mettre fin à l’incertitudes liées à l’éducation dans le pays.

« J’ai voulu à travers ma proposition de loi mettre fin à l’incertitude qui est dans le secteur de l’éducation qui fait la toile, pourtant, la situation sociale des enseignants congolais ne cesse de s’empirer afin que la préoccupation des parents soit réglée une fois pour toute à travers une loi.   Dit-il.

La gratuité prôné par le chef de l’État Félix Tshisekedi Tshilombo doit être appuyée par un texte légal qui sera opposable à tous car dit-il, cette proposition de loi ne se limite pas seulement au problème de financement de l’enseignant mais, elle prévoit aussi des sanctions très sévère à l’égard des professionnels des craies qui sont les enseignants.
   
A l’en croire, cette question du social de l’enseignant préoccupe les élus du peuple  mais aussi l’ensemble des classes politiques comme les questions telles que : Celle de Minembwe, la loi électorale, la réforme de l’appareil judiciaire qui a bât l’opinion.

Par ailleurs, Amato Bayubasire souhaite qu’après la procédure qui s’en suivra, que le débat sur cette question de la gratuité de l’enseignement  de base en RD Congo qui aura lieu au parlement, n’épargne personne.
  
«Nous avons constaté que certains chefs d’établissements refusent même l’inscription des enfants dû à l’absence de texte légal pouvant les sanctionnés» conclut-il.

Augustin darama
 Lire aussi :

Leave a comment