Dissolution de l’assemblée nationale : «COUP DUR» pour les députés nationaux, la pétition du MDEC a récolté plus de 48 343 signatures dans 48 heures.

Dissolution de l’assemblée nationale : «COUP DUR» pour les députés nationaux, la pétition du MDEC a récolté plus de 48 343 signatures dans 48 heures.

les Membre du MDEC pendant la récolte des signatures déterminés de vivre la dissolution du parlement /Ph. de Narcisse Nt.

Lancée officiellement depuis dimanche 05 Juillet 2020 dernier, la pétition exigeant la dissolution de l’Assemblée Nationale initiée par le Mouvement Débout Congolais (MDEC) du Dr Jean Pierre Kanku Miukandi, a récolté dans 48 heures, plus de 48 343 signatures.

C’est en conformité de l’Article 27 de la constitution dans son alinéa premier que le mouvement congolais debout (MDEC) a eu droit d’adresser de manière collective, une pétition à l’autorité publique, renseigne le président national, Dr Jean Pierre Kanku Miukandi.

Baladant notre micro sur le terrain où les signatures sont récoltées, sans doute, cette législature de Jeanine Mabunda n’a pas une longue vie. La population est prête que jamais à une dissolution immédiate du parlement car pour eux, ce parlement est un véritable « Pandémonium »  opérant en sourdine les questions d’intérêt national pour des fins d’un individu qui a fait son temps, plus de 18 ans à la tête du pays.

« Le président de la république a de très bonnes intentions pour assurer notre avenir mais seulement, les députés corruptibles nommés au parlement ne l’aident certainement pas à remplir ses tâches, voilà en passant pédestrement sur ce chemin, j’ai vu les jeunes en train de demander les signatures pour la dissolution de cette maison remplie des personnes venimeuses avec intention de nuire notre beau pays, sérieux, je ne pouvais pas m’en empêcher», a fait savoir un signataire requis l’anonymat.

Plusieurs signataires de la pétition ne reconnaissent aucun député ayant été voté par la voie normale. Selon une maman que notre rédaction ( PatrieNews.net ) a trouvée sur place elle confirme qu’elle n’a jamais voté les députés qui se trouvent au parlement.

« heeee Jamais, je les ai voté, ils ont été nommés par Corneille Naanga », se cria-t-elle.

A en croire le ras-le-bol de la population congolaise, Tous les signaux sont au rouge pour les élus de cette 3ème législature. L’heure est pour eux grave et se préparer pour le dépôt des candidatures et la campagne électorale pour le scrutin d’avant fin décembre de cette année en cours, plutôt serait le mieux.

Il sied de noter que le parti politique Mouvement debout congolais (MDEC) a lancé cette campagne dans toutes les provinces de la République démocratique du Congo et reste très décisif sur la concrétisation de son initiative.

Narcisse Ntumba

LIRE AUSSI :

Leave a comment