Discours de Martin Fayulu : « un véritable récit vide ayant un caractère mythique relatif aux divinités du paganisme », dixit Sylva Lukusa

Discours de Martin Fayulu : « un véritable récit vide ayant un caractère mythique relatif aux divinités du paganisme », dixit Sylva Lukusa

Après le discours de Martin Fayulu plusieurs acteurs politiques ne sont pas restés indifférents à ce propos dont certains le qualifient de récit mythologique, d’une redondance excessive et un discours vide bourré des redites.

Selon Sylva Lukusa cadre du parti présidentiel, on s’attendait à un discours des vrais opposants qui ont le souci de la population congolaise mais hélas, Martin Fayulu et son acolyte Adolphe Muzito l’ont démontré qu’il s’agit bel et bien de leurs ventres et n’ont fait que répéter le message falsifié de la Genève déjà entendu.

«Tous nous savons qu’à Genève, un complot a été réalisé pour déséquilibrer l’UDPS et son président, Muzito, Matungulu, Kamerhe m’ont témoins et la vérité des urnes que prétend Martin Fayulu c’est un mythe, ça n’existe pas », insiste Sylvain Lukusa.

D’ajouter : « A part l’outrage contre chef de l’État, aucun message. L’heure est révolue, la conquête sur la vérité des urnes ne sert plus à rien depuis que la cour constitutionnelle avait dit le droit, quelques pays Africains qui étaient contre l’élection de Félix-Antoine Tshisekedi sont tous persuadés aujourd’hui que celui le président véritablement élu par le peuple congolais », a-t-il fait savoir avant de s’interroger sur la haine qui a anime les deux vaticinateurs qui, jusqu’à la preuve du contraire, demeurent contre l’émergence du pays : « Nous allons militer pour que les investisseurs ne viennent pas dans ce pays, est-ce que un vrais congolais peut tenir des tels propos ?»

Pour ce cadre de l’UDPS, ce deux envoûteurs de la nation (Martin Fayulu et Adolphe Muzito) doivent laisser tranquille le peuple congolais car dit-il, le Congo a besoin de l’unité pour son émergence.

« Le chef de l’État avait tendu sa main pour tout le monde Matungulu, Jean Pierre Bemba et Moïse Katumbi ont compris le vrai combat.» a conclu sylva Lukusa, l’un des cadres de l’UDPS.

Narcisse Ntumba.

Lire aussi :

Leave a comment