Affaire Pullman Karavia : Molendo Sakombi dessine un espoir aux élus nationaux du Haut Katanga

Affaire Pullman Karavia : Molendo Sakombi dessine un espoir aux élus nationaux du Haut Katanga

Le ministre des affaires foncière Aimé Molendo Sakombi a reçu en audience ce lundi 3 Août 2020, Nanou Memba, Fofo Kozi et Kahozi Bin Malisawa, tous députés nationaux élus du Haut-Katanga motivés de trouver des solutions aux différents problèmes qui divergent la population Katangaise et créent la psychose dans la quiétude de certaines mœurs.  

Conscient de ses responsabilités, M. Molendo Sakombi a, à cette occasion, expliqué tous les contours des différents dossiers qui ont fait l’objet de cette rencontre.

Selon les élus du Haut Katanga, au cours de cette visite, ils ont abordés trois dossiers notamment la destruction de l’Institut Supérieur des statistiques (ISS/Lubumbashi), le contrat de partenariat qui existe entre l’hôpital Jason Sendwe et le gouvernement provincial et enfin, l’occupation de l’espace situé devant l’Hotel Pullman Grand Karavia par un sujet canadien qui sèment la confusion dans le chef de la population Lushoise auxquels, le ministre des affaires foncières a rencontré certainement leurs préoccupations.

Concernant la destruction de l’ISS/Lubumbashi, l’exécutif national confirme que l’affaire est en cours dont la justice a été pleinement saisie. Le patron des affaires foncières sans circonlocution affirme n’avoir pas été saisi de ce qui est du contrat de partenariat qui lie l’hôpital Jason Sendwe et le gouvernement provincial.

En ce qui concerne l’occupation de l’espace qui est juste derrière le bâtiment du 30 Juin situé en face de l’hôtel Pullman Grand Karavia, les dépités nationaux du Haut Katanga rassurent que M. Mulendo Sakombi a mis à la disposition, toute une documentation afin de dissiper tout malentendu.

De gauche à droite hon. Kahozi Malisawa, hon. Nanou Memba, Min. Molendo Sakombi et hon. Fofo Konzi, après l’audience/ Ph. Narcisse N.

Au regard de la documentation obtenue du Ministre Molendo par ces trois élus nationaux, tout porte à croire que, le dossier qui crée polémique aujourd’hui, a bel et bien suivi son cours normal depuis maintenant 5 ans. Après avoir cédé son terrain au gouvernement provincial, le sujet canadien Rahim pourra se contenter de 3 de 10 hectares que compte cet espace situé devant le Pullman Grand Karavia que le gouvernement a envisagé de lui restituer à titre de compassion.

Il sied de rappeler que cette déclaration a été faite à l’issue de l’audience qui leur a été accordée par le Ministre national des Affaires foncières, Aimé Molendo Sakombi. Par ailleurs, ils lancent un appel à la population Katangaise de leur faire confiance car l’aboutissement heureux de ces dossiers sont certains.

Narcisse Ntumba

Lire aussi :

Leave a comment