Affaire Minembwe : Maître Sudi Alimasi condamne le mauvais fonctionnement de la politique admnistrative congolaise

Affaire Minembwe : Maître Sudi Alimasi condamne le mauvais fonctionnement de la politique admnistrative congolaise.

Après sa démission au Secrétariat général du Bloc Uni pour la Renaissance et l’Émergence du Congo, BUREC, l’homme à la langue brûlée, Maître Sudi Alimasi Kimputu, vient de faire sa première sortie médiatique.

Son intervention a eu lieu à travers les ondes de la Radio Okapi où il a été reçu dans l’émission “Dialogue Entre Congolais”

L’émission a tourné autour de la question de Minembwe, qui fait couler à l’heure, l’encre et la salive. Dans ses réponses aux questions qui lui ont été posées, Maître Sudi a eu des mots justes pour parler de Minembwe comme étant une entité non hétérogène qui n’a pas besoin d’être érigée en commune rurale.

Pour ce grand juriste spécialiste en décentralisation, Minembre doit retourner à son statut d’antan, celui de poste d’encadrement administratif en guise de sa jonction avec l’administration tant territoriale que provinciale.

Sa déploration relative aux tentatives d’érection de Minembwe en commune rurale trouve une grosse part de sa raison d’être à la fois dans l’exiguïté de sa superficie et dans l’insuffisance du nombre de ses habitants.

L’ex-secrétaire Général du BUREC propose en des termes clairs que ce problème soit convenablement réglé par les autorités concernées. Pour lui, il n’est pas question d’induire la haute hiérarchie en erreur.

Il a rejetté en bloc tous les instruments juridiques qui ont concouru à la tentative de faire de Minembwe une entité communale. Il cite par exemple le décret de Matata Ponyo de 2015.

En bref, à mieux l’entendre, il ne donne pas son avis conforme sur ce projet de transformer Minembwe en commune et il condamne purement et simplement le mauvais fonctionnement de la politique administrative de la République Démocratique du Congo.

Décris Tshibinda

Lir aussi :

Leave a comment