Affaire Malonda : Pas de Marche Pacifique, Gilbert Nkakonde Prévient les militants de l’UDPS et du FCC.

Affaire Malonda : Pas de Marche Pacifique, Gilbert Nkakonde Prévient les militants de l’UDPS et du FCC.

En application des réglés de  l’Etat d’urgence sanitaire décrété par le chef de l’Etat, le Gouvernement informe qu’il est formellement interdit d’organiser des marches publiques et toute autre manifestation pacifique bien entendue sur toute l’étendue du territoire national.

C’est au cours d’une séance de travail de ce mercredi 8 juillet 2020 à la primature, présidée par le premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, avec la participation du vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières Gilbert Kankonde, le Ministre d’État Ministre de la Décentralisation Azarias Ruberwa, le Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants Aimé NGOIE Mukena Lusa Djesse et le patron de la ville province de Kinshasa Gentiny NGOBILA, ainsi que les responsables des services de sécurité, de la police et de l’armée.

A l’issue de cette réunion, les échanges ont porté sur les marches projetées par les partis politiques et autres organisations de la société civile et le gouvernement a formulé quelques recommandations aux concernés.

D’après la déclaration lue par le VPM en charge de l’Intérieur, affaires coutumières,

il est demandé aux leaders de CACH et FCC, qui constituent la coalition au pouvoir, d’inviter leurs membres de s’abstenir impérativement des marches projetées ce jeudi 09 juillet 2020; Il leur est aussi demandé d’entamer urgemment des discussions politiques sur les questions qui les divisent ; à la police nationale congolaise d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens, et de veiller scrupuleusement au respect de l’interdiction des marches publiques pendant toute cette période d’Etat d’urgence sanitaire.

Narcisse Ntumba.

Leave a comment